Conférence inaccessible de Richard Bergeron: Le RAPLIQ était là! (enfin…nous étions sur le trottoir!)

Des membres et alliés du RAPLIQ se sont rassemblés hier devant le pub inaccessible où M. Richard Bergeron, chef de Projet Montréal, a donné une conférence sur l’élaboration d’un nouveau plan d’urbanisme de Montréal. Nous étions présents (sur le trottoir!) dès 17h30 pour accueillir les organisateurs, les participants et le principal intéressé, tracts en main, avec notre super banderole et notre camérawoman extraordinaire…

Un militant de Projet Montréal est rapidement venu à notre rencontre pour faire son mea-culpa tout en maintenant qu’il était impossible d’annuler la réunion. Sur la page Facebook de l’évènement, le militant en question avait écrit quelques heures avant la conférence:‘Personne ne gagnerait à ce que l’événement soit annulé, comme il a été demandé ailleurs. Nous n’avons aucun moyen de joindre les gens qui ont décidé d’y aller ce soir. On ne répare pas une injustice par une autre.’

« On ne répare pas une injustice par une autre. »

– Militant de Projet Montréal

Le RAPLIQ rejette cette façon de voir le problème! La comparaison du militant en question est bien maladroite. Nous ne croyons pas que d’annuler l’évènement (en le reportant) parce que des gens ne peuvent y participer en raison d’obstacles architecturaux et d’un cafouillage organisationnel soit injuste! La solution proposée par le RAPLIQ en était une visant (justement!) à rétablir une certaine justice!

Et que dire des gens à mobilité réduite auraient pu se pointer au rendez-vous ne sachant pas que le lieu choisi était inaccessible! En aucun temps, Projet Montréal n’a communiqué cette information importante (à noter que Projet Montréal a des membres à mobilité réduite!!).

Vers 18h40, M. Bergeron est arrivé. Lorsqu’il nous a vus, il a semblé étonné. Il nous a présenté ses excuses et nous a promis qu’une rencontre similaire aurait lieu dans moins de deux semaines (on nous avait d’abord proposé d’en organiser une autre à l’hiver 2011).  Il nous a également dit qu’il allait s’assurer de communiquer et d’interagir avec nous durant la conférence. Nous avons remis une lettre à M. Bergeron, laquelle lui demande de nous garantir que toutes les activités futures de Projet Montréal soient accessibles. Nous lui avons également demandé de sensibiliser ses militants!! Après une brève discussion, nous avons laissé M. Bergeron poursuivre son chemin, déçus de constater que nous assisterions à la conférence directement du trottoir.

Nous sommes alors dirigés vers une porte adjacente à la conférence qui était ouverte. Cette porte était juchée en haut d’un escalier de plus d’une dizaine de marches. Malheureusement il était impossible pour nous d’entendre quoique ce soit! Nous avons alors débuté notre propre conférence alternative. Plusieurs personnes ont raconté des expériences de vie reliées à un urbanisme adéquat et/ou inadéquat. Après quelques minutes, la porte nous connectant un tant soit peu avec M. Bergeron s’est refermée. Nous sommes alors retournés devant l’entrée principale. Nous avons alors scandé joyeusement ‘Montréal accessible, c’est possible!’, ‘Non à l’exclusion!’ et ‘L’exclusion n’est pas un projet pour Montréal!’, grâce à l’aide d’activistes expérimentées! Certains d’entre nous ont commandé de la bière qui pouvait être bue uniquement sur la terrasse. Toutefois, ladite terrasse n’était pas accessible! Nos joyeux activistes ont donc trinqué sur le trottoir!

Nous sommes restés sur les lieux jusqu’à la sortie de M. Bergeron, qui n’est jamais venu nous parler durant la conférence comme il nous l’avait promis! M. Bergeron nous a alors expliqué que lorsqu’il se met à parler d’urbanisme, il part sur une autre planète. Nous lui avons donc demandé si sa planète était accessible. Ce à quoi il nous a répondu que sa planète était bien belle (donc accessible!).

Projet Montréal nous contactera  au sujet de la tenue d’une autre conférence de M. Bergeron d’ici deux semaines dans l’arrondissement Rosemont-La Petite-Patrie. Nous espérons que vous serez au rendez-vous et vous découvriez avec nous la planète de M. Bergeron!

Cette action directe est la première du genre pour le RAPLIQ. Merci à ceux et celles qui y ont participé!

3 réponses à «Conférence inaccessible de Richard Bergeron: Le RAPLIQ était là! (enfin…nous étions sur le trottoir!)»

  1. Henry desbiolles dit :

    Je suis fier de notre mobilisation ce n’est qun début continuonsbensemble le combat. Osons la vie

  2. Julie Sanfaçon dit :

    Bonjour,

    Il s’agit d’une des conférences les plus… inusitées à laquelle j’ai eu l’occasion d’assister. Une conférence sur le trottoir, quelle histoire! Je n’ai pas eu l’occasion d’en apprendre davantage sur le plan d’urbanisme qui a été présenté lors de cette soirée, mais j’ai eu la chance de participer à une conférence alternative pendant laquelle les membres et alliéEs du RAPLIQ ont partagé leurs expériences de vie relatives à l’aménagement urbain de la ville de Montréal. L’expérience fut rafraîchissante — le mercure était à quelques degrés au-dessus de zéro! — et enrichissante.

  3. J’y étais bien sûr en compagnie de tous nos fidèles militants.

    Je considère que déjà que l’organisation n’a pas voulu changer l’endroit en affichant une redirection à un autre endroit (à proximité),il est vraiment déplorable que devant une action comme celle que nous étions en train de vivre, M. Bergeron n’ait pas respecté ses propos de venir nous parler à l’extérieur.

    C’est vraiment malheureux car un instant nous croyons à la bonne foi du chef du parti et l’instant d’après nous nous rendons compte qu’il n’a pas respecté sa parole.

    Avait-il dit cela seulement pour calmer nos ardeurs militantes ou était-il vraiment parti pour « sa planète » dont nous ne faisons pas partie ???

    Je suis bien fière de « Mon RAPLIQ » !

    Longue vie au RAPLIQ