Première mobilisation du RAPLIQ pour un métro accessible en images

Nous étions une douzaine d’activistes à participer à l’assemblée extraordinaire du Conseil de Ville du 15 décembre dernier. Nous avons dénoncé l’extrême lenteur caractérisant la mise en accessibilité du métro de Montréal. Alors que le Plan de Transport de la Ville prévoyait la mise en accessibilité de trois stations par année, seulement quatre stations seront rendues accessibles d’ici cinq ans!

Nous sommes très fiers de cette première mobilisation et nous réfléchissons déjà à la suite! Chose certaine, le défi sera de taille. Il est essentiel de déconstruire le discours de la Ville et de la STM. Le VP de la STM a affirmé que nos demandes étaient IMPOSSIBLES à réaliser. Il a dit que ce que nous demandions était l’accessibilité dans le court terme alors que nous réclamions simplement que la Ville respecte son propre plan de transport adopté en 2008! Je vous invite à lire un article de CBC news datant du 14 septembre 2009. C’est à cette date que les premiers ascenseurs ont été inaugurés à Berri-UQÀM et Lionel-Groulx. Le président de la STM, Michel Labrecque, avait alors estimé que le métro serait complètement accessible d’ici environ 25 ans.  Un peu plus d’un an plus tard, le RAPLIQ réclame que le rythme de la mise en accessibilité du métro soit à l’image du plan de transport et donc de l’estimation du président de la STM et se fait taxer de demander l’impossible!

Une réponse à «Première mobilisation du RAPLIQ pour un métro accessible en images»

  1. Henry desbiolles dit :

    Je n’en reviens pas. Il faut dénoncer l’attitude de la STM qui prétend que le milieu communautaire soutient leurs politiques. C’est archi faux. Il faut être vigilant au 800 de la gauchetiere. Je pourrais vous regarder droit dans les yeux! Activiste, activiste pour toujours! osons la vie!