Plan stratégique 2020 de la STM: Monsieur le président, est-ce vrai que le métro ne sera complètement accessible qu’en 2085?

Oui. C’est ce qu’a finalement répondu M. Michel Labrecque, président de la STM. Aujourd’hui, le design des nouvelles voitures de métro a été dévoilé. Le suspense était intense. Les voitures seront-elles bleues et blanches, bleues et blanches ou bleues et blanches? Finalement, elles seront bleues et blanches! L’équipe du RAPLIQ était bien heureuse d’apprendre la nouvelle.


Le RAPLIQ ne peut que déplorer le plan stratégique 2020 de la STM qui ne prévoit rien de concret en matière d’accessibilité universelle. Encore une fois, la priorité est donnée au transport adapté… Si on se fit à la STM, des longues décennies de transport adapté comme seul choix de transport pour plusieurs citoyennes et citoyens, et de stress et d’isolation, pour celles et ceux qui ont du mal (et auront du mal) à utiliser un métro pas accessible, sont à prévoir! Mais de quel mouvement collectif la STM parle-t-elle?

Aujourd’hui, les citoyens et citoyennes étaient invités à clavarder avec M. Labrecque au sujet du plan stratégique 2020. L’occasion était belle pour poser des questions! Nous vous avons préparé une recension des échanges portant sur l’accessibilité universelle du métro. Force est de constater que selon le plan STRATÉGIQUE de la STM le métro ne sera pas accessible avant 2085… Nous vous invitons à lire ces échanges et à joindre le RAPLIQ pour faire avancer le dossier de l’accessibilité universelle du métro comme il se doit. L’accessibilité aux transports publics est un droit reconnu. Le fait que des personnes ne peuvent pas utiliser un moyen de transport à cause de son inaccessibilité c’est de la discrimination fondée sur le handicap ou le moyen utilisé pour pallier au handicap.Un métro accessible à Montréal c’est possible…et c’est nécessaire si l’on veut un mouvement réellement collectif!


Laurence Parent

Bonjour,

Le renforcement du transport adapté est le 4e stratégie du plan stratégique sous la priorité numéro 1; développer les services. L’accessibilité universelle est le 10e stratégique sous la priorité ‘améliorer l’expérience client et la mise en marché ». La STM priorise encore transport adapté pour les gens  »ayant des limitations importantes » . L’accessibilité universelle doit se classer au même niveau que le transport adapté sous la priorité numéro 1 ‘Développer les services’. Le métro de Montréal il n’existe même pas pour plusieurs d’entre nous..Il faut développer ce service!!! Si vous souhaitez que votre mouvement soit réellement collectif, l’accessibilité universelle fait partie de la priorité numéro 1 de la STM. Qu’en pensez-vous?

M. Labrecque

@Laurence Parent Le numéro de la priorité n’a rien à voir avec l’Importance que la STM accorde à ce dossier, quant à l’accessibilité universelle je suis d’accord avec vous. la STM est d’ailleurs la seule société de transport qui a adopté une politique d’accessibilité universelle

Brandon Walsh

J’aimerais savoir si les nouveaux wagons seront à un niveau égalitaire avec les quais dans les stations de métro. J’ai remarqué qu’il y a actuellement un espace important empêchant des gens en fauteuil roulant d’accéder aux wagons. Est-ce que les nouveaux wagons seront un peu plus bas afin de permettre l’accès? Je présume que oui étant donné qu’ils répondront aux critères d’accessibilité universelle. Merci.

M. Labrecque

@Brandon Oui, c’est une des belles améliorations qui vont être apportées aux voitures. La suspension pneumatique va permettre d’ajuster le plancher de la voiture au niveau des quais. Ça va permettre aux personnes à mobilité réduite d’avoir un accès plus facile. On va apporter des correctifs mineurs aux extrémités des 146 quais pour 6,4 millions de dollars.

Laurence Parent

Merci. Je suis déçue de constater que l’objectif qui parait dans le plan de transport de la ville, soit de rendre 3 stations universellement accessible par année ne se retrouve pas dans le plan stratégique. Comment expliquez-vous ce manque de continuité? Le développement de la mise en accessibilité du réseau de métro existant semble être la seule mesure qui est tempérée par un  »dans le respect des ressources dont elle dispose. » Comme nous savons que le financement pour la mise en accessibilité du métro provient essentiellement de Québec, comme c’est le cas avec bien d’autres grands projets de la STM (ex; nouvelles voitures de métro, prolongement de la ligne bleue), je ne comprends pas pourquoi l’argumentaire financier est ici utilisé pour justifier une certaine modération. Merci de bien vouloir m’expliquer…

M. Labrecque

@Laurence Parent Vous avez raison. Pour toutes les nouvelles stations (Laval) et les futurs prolongements (ligne bleue vers Anjou, ligne orange Bois-Franc et ligne jaune Rive Sud), les ascenseurs seront construits. L’accessibilité universelle c’est bien des choses:
– bus à plancher surbaissé
– ligne podotactile
-sonorisation et signalisation
-nouvelles voitures de métro.
Pour les ascenseurs dans les stations existantes nous avons sous-estimé l’effort architectural et de génie civil pour y aménager des ascenseurs. Il y a le coût/ascenseur bien sûr (15 M $/station) mais également tout le travail, le temps, les défis logistiques….. Nous avons mandaté le comité Accessibilité universelle afin de revoir la planification pour accélérer leur installation. Mais nous ne pourrons pas avoir un rythme de 3 stations/année.
Pour faciliter les déplacements des personnes à mobilité réduite, il est important de dire que la STM investit annuellement 61 millions $ (budget 2011) dans le transport adapté par minibus et par taxi.

Laurence Parent

Pourtant M. Labrecque, en septembre 2009, lors de l’inauguration des ascenseurs à Berri-UQAM et Lionel-Groulx, vous avez annoncé que le métro serait complètement accessible d’ici environ 25 ans (soit environ 3 stations par année). À cette époque, vous connaissiez déjà les défis de génie civil et cie. De plus, à cette époque (il y a un an!) la STM affirmait qu’il avait coûté 40 millions$ de dollars pour la phase 1 de mise en accessible (les 5 premières stations), soit une moyenne de 8 millions par station. Il m’apparaît donc exagéré d’affirmer qu’il coûte en moyenne 15 millions par station. M. Rotrand parlait plutôt d’un coût de 10 millions par station alors qu’il a été questionné à ce sujet en octobre 2010. Serait-il possible d’avoir accès aux coûts réels de la mise en accessibilité de Berri-UQAM, Lionel-Groulx, Henri-Bourassa, Cote-vertu (et la semi-mise en accessible de Bonaventure)? Comme le financement vient essentiellement de Québec, je ne comprends pas pourquoi la STM ne fait pas le choix de dire  »Oui nous voulons respecter le plan de transport! Oui nous voulons avoir un métro accessible d’ici 20 ans! Nous avons besoin du financement de Québec! » Au lieu de dire  »Nous ne pourrons pas avoir un rythme de 3 stations par année ». Toutes les stations du métro de Toronto seront accessibles par des ascenseurs d’ici 13 ans…

M. Labrecque

@Laurence Parent Nous aimerions avoir un métro accessible, mais nous avons aussi besoin de l’argent de Québec pour assurer le maintien des actifs. Pour les stations, nous avons priorisé celles identifiées par les groupes associatifs. Voici les montants exacts :
– Lionel-Groulx 9,7 M $
– Berri-UQAM 7,8 M $
– Henri-Bourassa 16,3 M $
– Côte-Vertu 13 $
– Bonaventure 4,2 M $
Au total, 51 millions de dollars pour les travaux majeurs et l’installation de 15 ascenseurs dans ces 5 stations.
Nous admettons que Toronto a de l’avance sur nous, mais ils ont commencé en 1990 alors que nous avons commencé en 2007 avec l’inauguration des trois stations situées à Laval. De plus, leur réseau est beaucoup plus proche de la surface que le nôtre. 346 millions de dollars de dollars ont déjà été investis de leur côté.

Laurence Parent

Merci M. Labrecque pour ces informations très intéressantes. 29 stations du métro Toronto sont actuellement accessibles (dont quelques unes qui sont accessibles depuis leur construction). Si Toronto a investi 346 millions en mise en accessibilité, cela fait donc une moyenne de 11,9 millions par station accessible (on peut aussi imaginer qu’en fait il a coûté plus que 11,9 millions par station, puisque les stations qui ont été construites accessibles dès le départ n’ont pas dû impliquer des investissements aussi massifs. toutefois, le fait de rendre accessible une station dans les années 90 et 2000 devaient être moins dispendieux qu’aujourd’hui).
La STM a jusqu’à présent investi 51 millions par 5 stations; soit une moyennne de 10,2 millions par station.
On peut donc dire que les coûts sont sensiblement les mêmes à Toronto et à Montréal.
Toutefois, Toronto rendra ses 30 (environ) stations inaccessibles accessibles d’ici 13 ans. Soit une moyenne de 2,3 station par année. Vous savez que la STM ne rendra que 1 station accessible d’ici 2013 (0,33 station par année), et 4 stations d’ici 2016 (0,8 station par année). En plus d’avoir du retard, on accumule du retard! Le métro de Toronto est plus vieux que celui de Montréal, il n’y a aucun doute que Toronto doit également investir des sommes importantes dans le maintien de ses actifs…..Que se passe-t-il? Peut-on vraiment dire que la STM est stratégique en matière d’accessibilité universelle?

M. Labrecque

@Laurence Parent Merci de votre participation, mais pour le moment, il y a plusieurs personnes qui attendent pour me parler. J’ai répondu à vos questions précédentes, pour cette question, si vous voulez bien, j’y répondrai dans un deuxième temps en raison du nombre de personnes en attente, elles aussi, d’une réponse. Merci de votre compréhension

Laurence Parent

Bien sûr! Vous avez mon courriel. Merci beaucoup et bonne fin de journée!


Nicolas Messier

Bonjour M. Labrecque,

Concernant la mise en accessibilité du métro, je me questionne particulièrement sur le choix des prochaines stations choisies. Si je ne trompe,il n’y aura que la station Champ-de-mars qui sera mise en accessibilité d’ici les 3 prochaines années. Par la suite, la station Vendôme sera entamée.

Vous dîtes vous en remettre au comité Accessibilité universelle pour définir des moyens permettant d’accélérer le processus, mais ne respectez pas les recommandations faites en 2003 et depuis par ce comité et ses membres en regard des stations à privilégier. Différents paramètres ont été pris en compte dans ces recommandations pour déterminer quelles stations de la ligne orange rendre accessible en priorité: l’achalandage, l’inter-modalité, la dissémination à travers le réseau, etc.

À aucun moment la station champs-de-mars n’a été identifiée comme prioritaire, étant donné que la station Berri est déjà accessible et à quelques centaines de mètres de là.

Ma compréhension de la chose, c’est que les seules 2 stations envisagées pour les 6 prochaines années ont été sélectionnées parce que c’était une condition imposée pour la construction des méga centres hospitaliers et qu’un financement non négligeable des coûts de mise en accessibilité y est associé.

Je comprends que les coûts associés à la rétro-installation d’ascenseurs est important, mais il est essentiel que des actions concrètes soient mises de l’avant pour respecter un rythme minimal et constant de la mise en accessibilité du réseau régulier. Il importe que la STM s’engage à définir comme prioritaire ce dossier et à insister auprès des bailleurs de fonds sur la mise en place d’un programme de subvention dédié à l’accessibilité!

Quand aux 2 stations d’ici 6 ans, j’aimerais donc savoir si d’autres raisons ont motivé ce choix que le financement. Car, il faut le dire, cela ralenti encore plus le processus en cours qui permettra éventuellement à toute une partie de la population d’enfin avoir droit à un usage égalitaire d’un service public essentiel.

J’ai une station de métro au coin de ma rue, mais je ne peux y accéder. Le transport adapté ne répond pas du tout à mes besoins de transport. Comme tout citoyen, je veux avoir le choix de l’heure à laquelle je me déplace, à laquelle je quitte une soirée… Je suis obligé d’avoir une voiture pour réussir à mener la vie à laquelle j’aspire et à laquelle je crois avoir droit…

Est-ce cela respirer pour vous? (pour reprendre votre nouveau slogan)

M. Labrecque

@Nicolas Messier Outre les stations Champ-de-Mars et Vendôme, qui vont desservir les futurs centres hospitaliers CUSM et CHUM, le choix final des prochaines stations qui seront équipées d’ascenseurs n’est pas encore fait.

Nicolas Messier

M. Labrecque,

C’est exactement ce que je viens d’écrire… Auriez-vous un complément d’information sur les raisons qui ont poussé la STM à choisir ces 2 seules stations? Pourtant des recommandations ont été faites…

La phase 1 de développement de la mise en accessibilité s’est achevée et nous entrons maintenant dans la phase 2. Aucune information sur la suite des choses n’est disponible à ma connaissance.

À défaut des 3 stations par années prévu dans le plan de transport de la ville de Montréal (qui, je vous le rappelle, a été voté tout récemment) et des 5 stations par années recommandées par le rapport initial du comité Accessibilité universel de 2003, serait-il au moins envisageable de respecter l’engagement pris pendant la phase 1 d’une station par année?

Merci d’élaborer un peu sur la question.

M. Labrecque

@Nicolas Messier Le gouvernement du Québec investit dans la construction de deux grands hôpitaux universitaires et il était très clair qu’ils devaient être desservis par le transport en commun. C’est la raison pour laquelle il a été décidé que les stations de métro Champs-de-Mars et Vendôme, qui donnent accès à ces deux hôpitaux, seraient dotés d’ascenseurs.
À votre question « Serait-il au moins envisageable de respecter l’engagement pris pendant la phase 1 d’une station par année? » La réponse est oui.

Nicolas Messier

Désolé d’insister, mais je ne suis pas certain de comprendre…

Les 2 stations attenantes aux futurs centres hospitaliers CUSM et CHUM, les seules déterminées à ce jour, ne seront donc pas les seules à être équipées d’ascenseur dans les 5 prochaines années?

La STM s’engage donc à rétro-installer des ascenseurs dans au moins 5 nouvelles stations d’ici la fin de 2015?

2 réponses à «Plan stratégique 2020 de la STM: Monsieur le président, est-ce vrai que le métro ne sera complètement accessible qu’en 2085?»

  1. Joelle dit :

    Ça n’a juste pas d’allure!!!! Il n’était même pas en mesure de répondre aux questions! La prochaine fois, faudrait être une armée d’internautes à la bombarder de question!!!

    Félicitations à vous deux!

  2. Karine dit :

    Bravo pour vos questions et merci d’être à l’affut!