Rassemblement pour des terrasses accessibles sur Mont-Royal

Le Regroupement des activistes pour l’inclusion au Québec (RAPLIQ) vous convie à un rassemblement visant à dénoncer l’inaccessibilité de nombreuses terrasses sur l’avenue du Mont-Royal.



Une terrasse inaccessible sur Mont-Royal: Terrasse ouverte mais pas à tout le monde!



Avec le printemps qui s’est fait plutôt discret depuis son arrivée, nombreux sont les Montréalais et Montréalaises qui attendent avec impatience de prendre un bon repas ou un verre sur l’un des belles terrasses qui animent plusieurs rues de la métropole. Toutefois, pour plusieurs d’entre eux, l’accès aux terrasses est difficile voir même impossible. La majorité des terrasses de la rue Mont-Royal sont inaccessibles aux personnes utilisant une aide à la mobilité telle qu’un fauteuil roulant et sont difficiles d’accès aux personnes à mobilité réduite. Le RAPLIQ dénonce cette situation qu’il juge inacceptable.  »L’idée de concevoir des terrasses qui ne sont pas accessibles en 2011 témoigne bien de l’isolement que continue de vivre les personnes en situation de handicap et d’une certaine indifférence de la part des décideurs politiques et des commerçants », déplore Laurence Parent, vice-présidente du RAPLIQ.



Les arrondissements sont responsables d’octroyer les permis d’occupation du domaine public aux commerçants désirant exploiter une terrasse. Ce sont donc les arrondissements qui doivent s’assurer que seuls les commerçants exploitant des terrasses accessibles auront le droit d’occuper le domaine public.  »Ce n’est pas compliqué de concevoir une terrasse accessible. Il s’agit de l’installer directement sur le trottoir ou bien de prévoir une rampe si la terrasse est surélevée », explique Linda Gauthier, présidente du RAPLIQ.

Le RAPLIQ a organisé la première édition des Journées de l’Accessibilité sur l’avenue du Mont-Royal et la rue Masson en septembre dernier. Tous les participants avaient bien saisi l’importance d’éliminer les obstacles afin que toutes et tous puissent entrer dans les différents commerces ouverts au public.  »On nous dit souvent que si un endroit n’est pas accessible, c’est parce que dans le temps on ne pensait pas à l’accessibilité. Les terrasses inaccessibles sont des constructions bien récentes pourtant! La Ville de Montréal peut-elle vraiment prétendre faire de l’accessibilité universelle une de ces priorités alors que plusieurs arrondissement ont permis l’apparition de dizaines de nouvelles terrasses inaccessibles? » demande Éric Laliberté, administrateur du RAPLIQ.


Cette terrasse était accessible en 2010. Elle est maintenant surélevée et aucun accès n'a été prévu la rendant donc inaccessible.

Une terrasse devenue inaccessible en 2011



Terrasse accessible sur la rue Masson dans Rosemont-Petite-Patrie


Les membres du RAPLIQ sont convaincus qu’il est possible de faire de Montréal une ville réellement accessible. Venez nous rejoindre sur le trottoir! Pour plus de photos des terrasses inaccessibles et accessibles, cliquez ici.

Dates : Dimanche, le 15 mai 2011

Heure : 10h

Lieux : Sur le trottoir à l’angle de Mont-Royal et de Saint-Hubert

Contactez-nous si vous avez des questions!

Linda Gauthier, présidente du RAPLIQ

Téléphone : (514) 656-1664 ou 690-8204

Courriel : info@rapliq.org

Une réponse à «Rassemblement pour des terrasses accessibles sur Mont-Royal»

  1. Linda Gauthier dit :

    Le fait d’ériger ou plutôt devrais-je dire, de délivrer tout de même un permis d’occupation pour une contre-terrasse (sans qu’elle soit universellement accessible), lorsque l’analyse des plans et devis a été faite par la division des études techniques de divers arrondissements de la Ville de Montréal, est un acte de discrimination flagrante (Voir articles 10 et 15 de la Charte des droits et libertés:
    http://www2.publicationsduquebec.gouv.qc.ca/dynamicSearch/telecharge.php?type=2&file=/C_12/C12.HTM).

    De ce fait, la faute découlant de cette responsabilité n’incombe-
    t-elle qu’aux restaurateurs-terrassiers ? Je ne crois pas…