Pour un métro accessible avant que les fauteuils roulants aient des ailes

Téléchargez notre flyer et partagez le! (format WORD)

Le 29 septembre prochain la STM tiendra un colloque sur l’avenir du transport en commun à laquelle participeront des conférenciers internationaux. Au printemps dernier, M. Michel Labrecque, président de la STM, a affirmé qu’il était impossible pour la Société de Transports de respecter le plan de transport de la ville de Montréal adopté en 2008 et prévoyant la mise en accessibilité de trois stations de métro par année. En réalité, moins d’une station par année deviendra accessible d’ici 2016. Nous devons nous mobiliser afin de s’assurer que l’accessibilité universelle est priorisée dans les plans d’avenir. Nos demandes sont réalisables, la lenteur actuelle de la mise en accessibilité, elle, est déraisonnable et illégale[i]. Par son manque d’engagement, la STM perpétue les erreurs du passé et discrimine des milliers de personnes – ensemble, unissons nos voix!


REVENDICATIONS :

– Que la STM appuie les intentions inscrites dans le plan de transport, c’est-à-dire la mise en accessibilité de trois stations par année

– Que le MTQ débloque les fonds nécessaires.

PLUS D’INFORMATION :

Lisez la fiche d’information ci-jointe (version WORD).

Si vous  êtes de ceux et celles qui croient que le métro peut et doit être accessible avant 2085, joignez-vous à nous!

QUAND :

Jeudi, le 29 septembre 2011

9 h 30

OÙ :

Rendez-vous en face du métro Place-des-Arts : 2020,   rue de Bleury, Montréal (Intersection des rues Bleury et Président-Kennedy)


[i] Bien que la loi 56 n’impose pas de calendrier de réalisation quant à l’élimination des obstacles dans les transports en commun, elle oblige les sociétés de transports du Québec à rendre leurs services accessibles aux personnes en situation de handicap. Selon la Charte des droits et libertés de la personne et de la jeunesse, la discrimination fondée sur le handicap, ou le moyen de pallier au handicap, est proscrite.

Une réponse à «Pour un métro accessible avant que les fauteuils roulants aient des ailes»

  1. Charron Estelle dit :

    Bonjour

    Travaillant souvent avec des personnes en situation de handicap, je ne peux qu’être sensible à votre message.
    Toutefois, 2 éléments me paraissent nuire à la réussite de ce mouvement :
    1)les personnes non-autonomes ou nécessitant un accompagnement auront de la difficulté à se présenter à un rendez-vous aussi matinale en raison de la durée de leur routine et de leur déplacement en transport adapté.
    2) les personnes ayant un emplois ne pourront malheureusement pas venir vous soutenir de vive voix.
    Existe-t-il un autre moyen pour soutenir votre démarche si on ne peut se présenter demain à 9h30 ?
    En effet, je tiens vraiment à vous apporter mon appuis.
    Malgré les lois existant, il y a encore trop d’entreprises qui ne les appliquent pas et, chose lamentable, sans même en subir les conséquences.
    Trop de lieux, trop d’activités, trop de mode de déplacement restent inaccessibles aux personnes en situation de handicap et cela n’est pas normal !

    Aidez-moi à vous aider ^^
    Sincèrement
    Estelle