Le métro de Montréal a 45 ans aujourd’hui.

Le 14 octobre 1966, la Ville de Montréal inaugurait fièrement son métro…inaccessible. Sans gêne. Aujourd’hui, la STM souligne les 45 ans du métro. Sans gêne. On nous dit même que l’on devra attendre 74 ans avant de pouvoir y accéder librement. Sans gêne.

L’inaccessibilité du métro a une histoire qui s’est matérialisée le 14 octobre 1966.Laurence Parent, vp du RAPLIQ, a écrit sur cette histoire. Nous vous invitons à en lire un extrait (disponible en anglais seulement).

Une réponse à «Le métro de Montréal a 45 ans aujourd’hui.»

  1. Raymond Laberge dit :

    Bonjour,
    J’ai lu l’article de Bouchra Ouatik, journaliste du Devoir, dans l’édition du 30 septembre dernier. La photo de Jacques Nadeau accompagnant l’article m’a parue très représentative de ma société: les gens debout à l’arrière-plan ont l’air «non-concernés» ou, au mieux, compatissants et passifs.
    Je veux faire plus: je veux marcher et contester l’état déplorable de l’accessibilité au transports en commun pour les personnes à mobilité réduite.
    Même le constat énoncé dans l’article est partiellement vrai. On y lit que 8 des 68 stations de métro sont équipées d’ascenseurs. C’est partiellement vrai puisqu’il n’est pas possible de descendre au niveau de la ligne verte en ascenseur à Berri-UQAM. Il faut prendre l’escalier mécanique (roulant).
    Je veux apporter mon soutien à la cause des personnes à obilité réduite. Je suis encore suffisamment en santé pour manifester mon appui de façon tangible et je demande à être informé de toute manifestation prévue à cet effet.
    Le 29 octobre prochain, il y aura une marche pour l’indépendance du Québec. Or le Québec ne sera pas une société indépendante tant que des injustices flagrantes comme celle de l’accessibilité universelle au transport en commun ne seront pas effacées. Le sens commun doit prévaloir sur les intérêts personnels.
    Raymond Laberge, retraité.