Réclamant 20 000$ chacun, des usagers handicapés par le système de transport en commun poursuivent la STM pour discrimination systémique devant la Commission des droits de la personne

Las d’attendre des adaptations leur permettant d’être des citoyens à part entière et des usagers du transport en commun dignes et égaux, des personnes handicapées déposeront demain des plaintes de discrimination contre la Société de transport de Montréal. Le plan de transport adopté en 2008 prévoyait la mise en accessibilité de trois stations par année. Depuis ce temps, seulement quatre stations sont devenues accessibles. La STM prévoit rendre accessible quatre stations d’ici 2016, ce qui représente moins d’une station par année.

Assistées par le Centre de recherche-action sur les relations raciales (CRARR), ces personnes, membres du Regroupement des activistes pour l’inclusion au Québec (RAPLIQ), réclameront 20 000 $ de dommages et un plan d’accès  ambitieux pour éliminer les obstacles brimant leur droit au transport en commun et réclament un échéancier de mise en accessibilité des services de transport en commun permettant de rattraper le recul accumulé par rapport à Toronto, qui aura un réseau de métro complètement accessible d’ici 2025. De plus, les plaignants réclament des services de transport adapté respectant les droits et libertés des usagers. Le RAPLIQ encourage tous les usagers de transport en commun à Montréal à recourir à ce type d’action juridique afin de faire valoir leur droit à l’égalité, à la dignité et à la liberté, à l’instar des poursuites semblables qui ont eu lieu dans plusieurs villes américaines telles Boston, New York, Chicago et Los Angeles.

Ces plaintes de discrimination systémique constituent une « première » au Québec.

Les plaignants tiendront un point de presse, au bureau de la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse du Québec, demain :

Jeudi, 8 décembre 2011, à 11 h 00

360 rue Saint-Jacques, 2e étage

Montréal, Québec (métro Square-Victoria)

2 réponses à «Réclamant 20 000$ chacun, des usagers handicapés par le système de transport en commun poursuivent la STM pour discrimination systémique devant la Commission des droits de la personne»

  1. Guy Lemay dit :

    Parfaitement d’accord, que la STM respecte ses engagements et ce n’est pas trop 3 stations comme prévu par année et ils en font seulement une. A ce rythme les stations vont finir d’être adaptée dans 75 ans et plus. Ils trouvent toujours de l’argent pour ce qu’ils veulent faire. Les communautés ethniques ont certains droit qu’ils font respecter avec notre très grande ouverture par notre charte des droits et liberté qui dépasse souvent les bornes donc pour notre population de personnes handicapées, essayons de les respecter autant que n’importe quel citoyen et mettons à leur disposition tout les moyens nécessaire pour qu’ils aient un vie digne et agréable.

  2. marco caprioli dit :

    bravo, pour ce combat hautement nécéssaire la s t m demandent toujours plus d,argents au contribuables,et au automobilistes.que cette argents servent a bonne escient.