Revue de l’année 2011 du RAPLIQ

En 1969, Neil Amstrong posait le pied sur la Lune. En 2085, le métro de Montréal sera finalement...accessible.JANVIER

24        #métro #motion #stm #ville de Montréal #???!!!

Suite à nos revendications à l’hôtel de ville de Montréal pour un métro accessible avant 2085, l’Opposition officielle a déposé une motion pour l’accessibilité du métro de Montréal. Cette motion visait à respecter l’objectif indiqué dans le plan de transport de 2008, soit la mise en accessibilité de trois stations par année. Nous avions rencontré le Regroupement des usagers du transport adapté et accessible de Montréal (RUTA) quatre jours avant le dépôt de la motion et avions décidé d’assister ensemble au dépôt le lundi suivant. Malheureusement, le soir venu, la motion a été rejetée par la majorité au pouvoir. Nous avons également été profondément déçus d’apprendre que le RUTA de Montréal, qui n’était finalement pas présent, avait fait parvenir deux lettres à la STM deux jours avant le dépôt de la motion afin de remercier la société de transport pour toutes les ressources investies au niveau de l’accessibilité. Les lettres réitéraient l’appui et la confiance de l’organisme envers la STM. Un extrait d’une des deux lettres a été lu par Marvin Rotrand pendant les débats sur la motion. M. Rotrand avait alors mentionné, avec raison, que l’organisme représentant les personnes handicapées dans le transport en commun à Montréal, appuyait la STM. Mais où était donc le problème? Pour en savoir plus…

Cette terrasse était accessible en 2010. Elle est maintenant surélevée et aucun accès n'a été prévu la rendant donc inaccessible.27        #arrondissements #terrasses

Nous avons rencontré le conseiller d’arrondissement Richard Ryan du district Mile End de l’arrondissement Plateau-Mont-Royal au sujet de l’accessibilité des terrasses pour la saison estivale 2011. L’objectif était alors d’assurer un suivi aux pressions exercées l’été dernier pour que le cadre normatif de l’arrondissement portant sur les terrasses soit modifié afin de s’assurer de l’accessibilité des terrasses. M. Ryan s’est montré plutôt réfractaire à nos demandes répétant que beaucoup avait déjà été accompli pour le dégagement piétonnier sur le trottoir. Nous avons également rencontré François Croteau, Maire de l’arrondissement Rosemont-Petite-Patrie, pour discuter d’accessibilité.

FÉVRIER

Bateau-pavé réellement accessible à Berkeley en Californie.17        #accessibilité #Code de la construction

Suite à une demande de M. Ryan nous avons rédigé un document expliquant les enjeux de l’accessibilité. Ce document comportait des exemples pour l’arrondissement de villes où l’accessibilité est déjà bien avancée, dont la ville de Berkeley en Californie. Nous avons également inclus au document de nombreuses informations sur l’accessibilité universelle, des extraits d’un mémoire produit par le RAPLIQ sur le sujet, des articles de réflexion sur la modification du Code de construction du Québec. Bref, nous avons fait tout ce qui était à notre portée pour informer et surtout sensibiliser les élus de l’arrondissement.

19        #fun #stm #métro #2085

Les citoyens et citoyennes étaient invités à clavarder avec Michel Labrecque, président de la STM, au sujet du plan stratégique 2020. Nous avons activement participé à la période de questions. Le président nous a confirmé que, selon le plan « stratégique » de la STM, le métro ne sera pas accessible avant 2085… Pour en savoir plus…

21        #accessibilité  #patrimoine   #ville de Montréal

Linda a participé au Conseil de ville en posant une question au sujet de l’accessibilité des commerces. Quelques jours auparavant, l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal avait obligé un propriétaire à faire les travaux nécessaires afin de restaurer le patrimoine de son immeuble. Nous nous sommes donc dit que s’il était possible d’obliger un proprio à restaurer son patrimoine, il était sans doute possible de l’obliger à se rendre accessible à tout le monde!

MARS

6          #fun #$ #spaghetti

Nous avons organisé notre première activité de levée de fonds. Grâce à des dons et à des dizaines de bénévoles, nous avons organisé un souper spaghetti qui nous a permis de ramasser 1105 $!

22       #terrasses #Code de la construction #arrondissement Rosemont-Petite-Patrie

Le 16 mars 2011, Linda a reçu un appel du maire de l’arrondissement Rosemont-La Petite-Patrie, François Croteau, pour l’informer que le nouveau règlement encadrant l’octroi de permis pour les terrasses ne comporterait aucun élément obligeant l’application du principe d’accessibilité. Nous avons donc invité nos membres à venir s’opposer à l’adoption dudit règlement lors du Conseil d’arrondissement du 22 mars. C’est donc plus d’une dizaine de membres du RAPLIQ qui se sont présentés à la salle du Conseil cette soirée-là, surprenant visiblement les employés du bureau d’arrondissement qui nous ont accueillis en nous disant : « Qu’est-ce que vous venez faire ici? Savez-vous ce qui est discuté au Conseil extraordinaire?… Ça ne vous intéresse sûrement pas… ». Eh bien, ça nous intéressait au point où nous avons rempli leur liste d’inscriptions pour la période de questions! Nous étions très bien préparés aux arguments qui seraient avancés par le maire pour justifier l’absence de préoccupation pour l’accessibilité universelle dans le règlement sur l’occupation du domaine public. En effet, on nous avait préalablement servi comme argument que le Code de construction du Québec ne permettait pas à un arrondissement de légiférer en implantant une norme obligeant l’accessibilité des terrasses. Bien entendu, cette justification n’était aucunement fondée. Nous avons présenté différents articles du Code de la construction permettant à l’arrondissement de légiférer dans ce domaine. Comme il était évidemment impossible de trancher la question en assemblée, les élus ont promis de faire les vérifications juridiques nécessaires auprès de l’administration. Un amendement à la réglementation serait possible dans le futur.

AVRIL

3          #fun #$ #bazar

Nous avons organisé un Big bazar au profit du RAPLIQ. Des dizaines de personnes ont fait des dons d’objets de toutes sortes. Nous avons récolté 1 317$.

4          #accessibilité universelle #UQÀM

Dans le cadre de la Semaine Citoyenneté et Handicap s’étant déroulé à l’UQÀM, Linda et Eric ont participé à un séminaire sur l’accessibilité universelle.

Laurence au kiosque sur l'inaccessibilité du métro à l'UQÀM.6          #métro #UQÀM

Dans le cadre de la Semaine Citoyenneté et Handicap, Laurence a tenu un kiosque sur l’inaccessibilité du métro de Montréal.

7          #élections #droits

À l’approche des élections fédérales du 2 mai 2011, nous avons invité nos membres à s’assurer que leurs bureaux de vote étaient accessibles et à dénoncer toute situation ne permettant pas aux personnes handicapées d’accéder à ces bureaux. En Ontario, après presque deux ans de débats, le 2 février 2010, M. James Peter Hugues a gagné sa cause contre Élections Canada devant le Tribunal canadien des droits de la personne. Le 4 avril, Linda a vérifié auprès d’Élections Canada pour voir si son lieu de vote était accessible aux personnes se déplaçant en fauteuil roulant. On lui a alors répondu qu’il se trouvait à l’Église St-Stanislas-de-Kostka, lieu où elle n’avait pas pu voter en 2009 lors des élections municipales! Le lendemain, Élections Canada a rappelé Linda pour lui signifier qu’en vertu du jugement rendu par le Tribunal canadien des droits de la personne suite à la plainte de James Peter Hugues contre Élections Canada, le bureau de vote situé à l’Église St-Stanislas-de-Kostka serait fermé et relocalisé dans un endroit totalement accessible, conforme et sécuritaire. Pour en savoir plus…

Terrasse accessible sur Masson.8          #terrasses #Code de la construction       #arrondissement Rosemont-Petite-Patrie

Eric a rencontré Yves Monty, chef de division au bureau des permis de l’arrondissement Rosemont-Petite-Patrie. M. Monty nous a finalement donné raison : une municipalité peut adopter des règlements plus contraignants que ceux du Code de la construction. L’arrondissement pourrait donc obliger les commerçants à se doter de terrasses accessibles. Cela semble évident, pourtant ce ne l’était pas pour les experts en urbanisme d’un des arrondissements les plus progressistes de Montréal…

21        #ROPMM

Nous sommes devenus membre du Regroupement des organismes de promotion du Montréal métropolitain (ROPMM).

MAI

11        #taxis #accessibilité

Nous avons rencontré Louise Harel, chef de l’Opposition officielle pour discuter des problèmes d’accessibilité dans la flotte de taxis.

Conférence de presse sous la pluie pour des terrasses accessibles.15        #terrasses #plaintes      #arrondissement Plateau-Mont-Royal

Sous la pluie battante, nous avons organisé une conférence de presse visant à dénoncer l’inaccessibilité de la majorité des terrasses sur l’avenue du Mont-Royal à Montréal. Le nombre de terrasses inaccessibles avait augmenté par rapport à la saison précédente. Faisant face à une administration publique se défilant de ses responsabilités en matière d’égalité, nous avons annoncé le dépôt de huit plaintes pour discrimination fondée sur le handicap. Alex Norris, conseiller de ville dans l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal et responsable du dossier des terrasses, était présent et a expliqué à maintes reprises qu’il était impossible de rendre certaines terrasses accessibles à cause de défis techniques trop importants. Notre conférence de presse a été couverte par plusieurs médias. Pour en savoir plus…

27      #terrasses #plaintes #arrondissement Plateau-Mont-Royal

Nous avons eu notre première rencontre de médiation avec l’arrondissement Plateau-Mont-Royal à la Commission des droits de la personne. À notre grand bonheur, la Société de développement de l’avenue du Mont-Royal, représentant les commerçants, était très réceptive à nos revendications. L’arrondissement, de son côté, était plutôt frileuse, mais se retrouvait maintenant dans une position où elle ne pouvait plus se défiler.

JUIN

1er #Journée de l’accessibilité #arrondissement Mercier-Hochelaga-Maisonneuve

Nous avons rencontré le maire de l’arrondissement Mercier-Hochelaga-Maisonneuve pour discuter de l’organisation d’une journée de l’accessibilité sur la Promenade Ontario.

7          #politique d’accessibilité universelle #ville de Montréal

Nous avons assisté au dévoilement de la politique d’accessibilité universelle de la ville de Montréal.

Participants Journée de l'accessibilité dans le Vieux-Montréal.19        #Journée de l’accessibilité #Vieux-Montréal

Plus de 80 personnes ont participé à la Journée de l’accessibilité dans le Vieux-Montréal.  L’accessibilité de plus d’une centaine de commerces a été évaluée. La Journée avait démarré en force avec un discours Amir Khadir, député de Mercier. Ce dernier en était à sa première participation à une mobilisation du RAPLIQ et a rapidement avoué aimer particulièrement la fibre activiste de notre regroupement. « Tant et aussi longtemps que ceux qui décident à la place de tout le monde ne sont pas conscients de leurs responsabilités et ne bougent pas sur ces enjeux, il faudra qu’il y ait des activistes comme vous et moi », a-t-il lancé aux participants. Véronique Fournier, conseillère dans l’arrondissement du Sud-Ouest, a par la suite pris la parole et a critiqué le fait que plusieurs terrasses soient inaccessibles un peu partout dans la ville. « On ne peut pas se mettre la tête dans le sable et dire que d’avoir des terrasses accessibles, c’est impossible. On est allés sur la lune donc on est sûrement capable d’avoir des terrasses accessibles à Montréal, » a-t-elle ironisé. Pour en savoir plus…

JUILLET

5          #Journée de l’accessibilité sur la Promenade Ontario

Nous avons établi un pré-parcours en vue de la Journée de l’accessibilité sur la Promenade Ontario.

6          #rencontre #politique provinciale

Nous avons rencontré le député Émilien Pelletier, député de St-Hyacinthe et porte-parole de l’opposition officielle pour les personnes handicapées et l’Office des personnes handicapées du Québec à l’Assemblée nationale. Nous l’avons informé des principaux dossiers sur lesquels nous travaillons.

20        #victoire #terrasses #arrondissement du Plateau-Mont-Royal

Suite à la médiation à la Commission des droits de la personne, nous avons signé une entente avec l’arrondissement Plateau-Mont-Royal et la Société de développement de l’avenue du Mont-Royal concernant l’accessibilité des terrasses. Cette entente prévoit que les terrasses de cet arrondissement devront être accessibles en 2012. Il s’agit d’une première à Montréal!

Fauteuil roulant motorisé sur le trottoir.22        #aides à la mobilité motorisées # règlementation #ça n’a pas d’allure

Nous avons vivement réagi à la publication d’un avis de l’Institut de santé publique sur la règlementation des aides à la mobilité motorisées (fauteuil roulant, triporteur, quadriporteur). Cet avis proposait notamment l’interdiction d’utiliser un téléphone cellulaire lorsque la personne est en mouvement, de rendre obligatoire le port d’un faillon orange placé à une hauteur d’au moins 1,5 m et de créer une classe de véhicules pour ces aides à la mobilité. Nous avons profité des tribunes médiatiques pour insister sur le fait que les aides à la mobilité sont les jambes des personnes qui les utilisent. Suite à nos interventions, l’Institut de santé publique est soudainement devenu plutôt silencieux. (N’oublions pas que la Régie de l’assurance-maladie a déjà bloqué la vitesse des aides à la mobilité motorisées à 10 km/h, mettant ainsi en danger la sécurité des personnes les utilisant et limitant leur liberté.) Pour en savoir plus…

25        #stm #négligence #formation de chauffeurs

Nous avons réagi à une grave erreur commise par la STM qui s’est retrouvée dans les médias. Un jeune homme a été abandonné à la mauvaise adresse par le transport adapté. La STM n’a pas été en mesure de régler la situation rapidement. Il a fallu deux heures avant qu’un véhicule arrive pour amener le jeune homme au bon endroit. Nous avons profité de l’occasion pour dénoncer le manque de formation des chauffeurs de transport adapté de la STM. Une lettre est notamment parue dans l’édition du 25 juillet 2011 du Devoir.

AOÛT

3          #recherche #violence #négligence

Le RAPLIQ a publié le rapport d’une recherche sur les expériences de violence et de négligence vécues par les personnes handicapées. Dans le cadre de cette recherche, nous avons rencontré quatorze personnes qui ont accepté de partager leurs histoires. La plupart d’entre elles ont vécu des crimes qu’elles n’ont jamais dénoncés. Ce rapport permet de mieux comprendre de quelles façons la pauvreté, la discrimination et l’exclusion mettent en place les conditions idéales pour la violence et la négligence. Vous pouvez consulter le rapport de recherche intitulé Crimes cachés en format PDF ou WORD.  Suite à la publication de ce rapport, nous avons fait des interventions dans différents médias. Pour en savoir plus…

Nous sommes allés poser des questions à l'hôtel de ville.22        #autobus #stm #négligence

Nous avons évalué l’accessibilité de soixante-six autobus sur vingt-deux lignes. Nous aurions en principe pu monter à bord de 95 % de ces autobus puisqu’ils étaient munis d’une rampe d’accès. Toutefois, nous avons rencontré de nombreux obstacles et encaissé plusieurs refus. Nous n’avons pas pu monter à bord de 33 % des autobus pourtant accessibles et avons rencontré des difficultés majeures à bord de 30 % des autobus. Nous avons pu prendre l’autobus comme des citoyens à part entière que dans 36 % des cas. Nous connaissions déjà les problèmes majeurs relatifs à l’accessibilité des autobus de par nos expériences individuelles. Cette journée nous a cependant permis de faire un constat collectif. Il n’y a pas de doute : l’accessibilité des autobus de la STM est négligée. À la fin de la journée, nous nous sommes retrouvés à l’hôtel de ville pour participer au premier conseil de ville après le retour des vacances. Plusieurs d’entre nous avons poser des questions sur l’accessibilité des autobus. Le vice-président s’est contenté de dire qu’il doutait du caractère scientifique de nos résultats. Vous pouvez consulter tous les résultats dans notre rapport sur l’accessibilité des autobus de la STM pour les usagers utilisant une aide à la mobilité en format PDF ou WORD. Pour en savoir plus…

Publicité écolo de la STM29        #plaintes #commission des droits de la personne

Nous avons rencontré Fo Niemi du Centre de recherche-action sur les relations raciales (CRARR). L’objectif de cette rencontre était d’explorer les possibilités pour le RAPLIQ de faire appel à la Commission des droits de la personne dans le dossier de la discrimination dans le transport en commun.

SEPTEMBRE

8          #terrasses #arrondissement Plateau-Mont-Royal #médiation

Nous avons participé à une première rencontre avec l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal et la firme d’architectes Provencher Roy afin de discuter de la mise en accessibilité des 32 terrasses inaccessibles de l’arrondissement.

11        #AGA

Nous avons organisé notre première assemblée générale annuelle. Plus de 65 membres ont répondu à l’invitation! Nous avons, entre autres, présenté notre rapport d’activités 2010-2011 (PDF et Word). Trois postes sur le conseil d’administration ont été comblés.Enseigne du centre de transport adapté sur Jarry.

12        #transport adapté #rencontre #stm

Suite à nos interventions dans les médias pour dénoncer les problèmes majeurs du transport adapté de la STM, la directrice de ce service nous a invités à la rencontrer. Les directeurs de divers départements étaient également présents. La directrice nous a dit que nos critiques les avaient profondément affectés puisque les gens qui travaillent au transport adapté ont un grand coeur et font tout en leur possible pour améliorer le service. Nous avons expliqué que nos revendications ne visaient pas des individus, mais bien un système qui a de graves problèmes. Plusieurs des problèmes que nous avons soulignés ne semblaient pas connus de la part des directeurs. D’autres ont été tout simplement niés. La directrice a proposé que nous nous rencontrions régulièrement. Notre première rencontre ne nous a malheureusement pas convaincus de la pertinence de ce type de rencontre.

Réal Ménard à la Journée de l'accessibilité sur la Promenade Ontario.17        #Journée de l’accessibilité #Promenade Ontario

Plus d’une quarantaine de personnes ont participé à la Journée de l’accessibilité sur la Promenade Ontario. Nous avons évalué l’accessibilité de plus de 80 commerces. Les élus de l’arrondissement Mercier-Hochelaga-Maisonneuve étaient présents.

22        #transformation et construction #règlement #ville de Montréal

Nous avons réagi à l’absence totale du concept d’accessibilité dans un projet de règlement sur la transformation et construction des bâtiments à Montréal présenté à la Commission sur le développement urbain et l’habitation. Le président de cette Commission, Bernard Blanchet, nous a demandé de produire un mémoire à ce sujet.

Manifestation tenant une pancarte.29        #manifestation #métro #stm

Alors que la STM tenait un colloque sur l’avenir du transport en commun auquel participaient des conférenciers internationaux, nous avons organisé une manifestation visant à dénoncer la lenteur extrême de la mise en accessibilité du métro de Montréal. Notre présidente se trouvait à l’intérieur de la conférence a réussi à interpeller Michel Labrecque, président de la STM. Deux d’entre nous étions pris à la station Place-des-Arts, incapables d’en sortir en raison de l’absence d’ascenseurs à cette station, ainsi qu’à toutes les stations subséquentes. Les autres ont manifesté dehors sous la pluie en face du métro Place-des-Arts. Nous avons réussi à attirer l’attention de nombreux médias. Notre demande était simple : nous voulions que M. Labrecque affirme sa volonté de respecter le plan de transport et demande publiquement à Québec de débloquer les fonds nécessaires pour ce faire. Nous l’avons informé que nous étions prêts à déposer des plaintes pour discrimination à la Commission des droits de la personne. M. Labrecque a refusé de se plier à notre demande, mais nous a proposé de le rencontré afin de discuter. Nous avons alors répondu que nous allions y réfléchir. Quelques jours plus tard, nous avons contacté M. Labrecque pour lui dire que nous acceptions son invitation.

OCTOBRE

11        #politique fédérale #accessibilité des bâtiments publics

Nous avons rencontré la nouvelle députée de Laurier-Sainte-Marie pour discuter de l’accessibilité des bâtiments publics.

14        #ville de Montréal #taxis #surcharges tarifaires

Nous avons rencontré Michel Bissonnet, responsable du dossier transport au Comité exécutif de la ville de Montréal, pour discuter des surcharges tarifaires dans les taxis accessibles. Ces pratiques sont illégales mais continuent d’être pratiquées.Différents moyens peuvent être utilisés pour écrire la dictée. Des personnes utilisent le duo classique du papier et du crayon alors que d'autres utilisent un ordinateur. C'est aussi ça l'accessibilité.

16        #dictée de l’accessibilité #succès

Plus de soixante personnes ont participé à la première édition de la Dictée de l’accessibilité. Cette activité visait à conscientiser la population et les instances politiques à l’importance des principes d’inclusion et d’accessibilité. Le texte, fruit d’une collaboration entre Laurie-Anne Torres, Laurence Parent, Linda Gauthier, Eric Laliberté et Geneviève Bibeau, visait à démontrer l’existence de la discrimination fondée sur le handicap et à générer une réflexion visant à y mettre fin. Martine Audet, poète qui publie depuis plusieurs années aux Éditions de l’Hexagone, nous a fait l’honneur de lire ce texte aux participants. Pour en savoir plus…Les ascenseurs du siège social de la STM.

19        #stm #rencontre #2085

Nous avons rencontré Michel Labrecque, président de la STM, et avons discuté pendant près deux heures. Il nous a d’emblée demandé si nous pouvions cesser nos interventions médiatiques. Nous avons répondu que nous ne pouvions répondre positivement à sa demande, surtout pas au début de la rencontre! Il nous a expliqué la réalité financière de la STM, que nous connaissions déjà plutôt bien. Au sujet des problèmes d’accessibilité avec les autobus, il a dit que son équipe y travaillait et qu’une des propositions à l’étude était de diminuer le nombre d’autobus dits accessibles. Nous lui avons dit que cette proposition devrait être rejetée de facto, car elle a plutôt l’effet de faire reculer l’accès au transport en commun pour les personnes handicapées. Il nous a également dit que son équipe allait évaluer les stations de métro qui devraient être rendues accessibles en priorité. Malheureusement pour M. Labrecque, nous savions que ce genre d’évaluation avait lieu depuis 2002. Rien de bien nouveau! Somme toute, nous avons appris peu de choses. Nous avons simplement constaté que nous devions continuer à parler de l’enjeu du transport en commun publiquement.

NOVEMBRE

2          #mémoire #accessibilité

Notre mémoire sur l’accessibilité a été déposé à la ville de Montréal ainsi que plusieurs député au niveau provincial.

8          #plainte #discrimination #stm

Nous avons rencontré pour une deuxième fois Fo Niemi du CRAAR ainsi qu’une étudiante en droit de l’Université McGill. C’est lors de cette rencontre que nous avons décidé de préparer une campagne de plaintes pour discrimination contre la Société de transport de Montréal. Nous décidons de déposer ces plaintes le 8 décembre, deux jours avant la Journée internationale des droits humains.

Image de la page Internet de l'horaire du service des personnes en fauteuil roulant pour la ligne 26 Mercier Est au 21 novembre 2011 à 10h33.15        #autobus #stm

La Société de transport de Montréal (STM) a mis en service la ligne de bus 26 Mercier-Est. Nous avons constaté avec désarroi que le service n’était pas offert aux personnes se déplaçant en fauteuil roulant. Nous avons écrit un communiqué déplorant le développement de nouveaux services inaccessibles aux personnes handicapées. Dans son plan de développement d’accessibilité universelle 2007-2011, la STM s’engageait à intégrer systématiquement l’accessibilité universelle dans tous ses nouveaux projets et à développer des mesures spécifiques d’adaptation. La ligne 26 Mercier-Est, créée grâce aux investissements du gouvernement du Québec et de la Ville de Montréal, continue à perpétuer une inégalité entre les citoyens. N’oublions pas que la STM offre également un nouveau service de Navette Or inaccessible. Les véhicules utilisés sont pourtant des anciens minibus du transport adapté. Les hayons élévateurs (lifts) ont tout simplement été condamnés… Pour en savoir plus…

29        #arts

Nous avons rencontré le vice-consul général de Chine pour discuter de la venue de la venue d’une troupe d’artistes handicapés chinois à Montréal. Un spectacle aurait lieu au profit du RAPLIQ en 2012.

30        #transport en commun

Linda a participé au forum de Transport 2000. Elle a profité de l’occasion pour rappeler Normand Parisien, le président de l’organisme, à l’ordre. Celui-ci avait ridiculiser notre manifestation du 29 septembre en affirmant que nous avions simplement besoin d’amour… Suite à l’intervention de Linda, M. Parisien s’est excusé et des ponts ont commencé à se bâtir entre nos deux organismes.

DÉCEMBRE

3          #droits

Nous avons souligné la Journée internationale des personnes handicapées par voie de communiqué de presse. Notre communiqué soulignait l’engagement, le courage et la passion de citoyens qui ont milité contre la discrimination fondée sur le handicap au courant de la dernière année que ce soit au sein d’organismes de défense des droits ou encore à titre individuel. Pour en savoir plus…

Jeff Preston explique ce qu'est le Stairbombing.7          #activisme #ontario #loi sur l’accessibilité

Nous avons organisé une soirée avec Jeff Preston, un activiste pour les droits des personnes handicapées en Ontario. Plus de vingt personnes se sont entassées dans une petite salle de cours de l’UQÀM pour regarder Idling: A Transit Story, un film qu’il a réalisé sur son épopée peu banale entre London et Ottawa visant à dénoncer l’inaccessibilité du transport en commun en Ontario.  Jeff a également parlé de la loi sur l’accessibilité dont s’est dotée l’Ontario en 2005. Nous avons terminé la soirée par une première opération de Stairbombing dans le Quartier latin. Pour en savoir plus…

8          #stm #plaintes #discrimination

Julien répond aux questions des médias.Las d’attendre des adaptations leur permettant d’être des citoyens à part entière et des usagers du transport en commun dignes et égaux, onze de nos membres ont déposé des plaintes de discrimination contre la Société de transport de Montréal. Nous considérons que les droits de nos membres, qui sont exclus du transport collectif dit régulier, sont constamment brimés et que la lenteur de la mise en accessibilité des services est déraisonnable. Le dépôt de onze plaintes de personnes handicapées dénonçant la discrimination dans les transports en commun à Montréal est une première historique. Nous avons eu une excellente couverture médiatique. Ce dossier sera à suivre de près en 2012… Pour en savoir plus…

Souper soulignant les deux ans du RAPLIQ. Photo de Catherine Roy.18        #fun #anniversaire

Nous avons célébré notre deuxième année d’existence dans un restaurant du Village. Bonne fête RAPLIQ!










Photo de Catherine Roy