Les données ouvertes au service des montréalais handicapés

logo de l'initiative avec le texte "Montréal Accessible C'est Possible !"En octobre dernier, le conseil exécutif de la Ville de Montréal adopta à l’unanimité la première politique municipale du Québec pour l’ouverture des données publiques et mit en place un portail Web permettant leur diffusion à tous. Ainsi, Montréal s’est joint à un mouvement mondial et l’ouverture des données a déjà commencé à changer la démocratie montréalaise.

Selon wikipédia, « une donnée ouverte (en anglais open data) est une information publique brute, qui a vocation à être librement accessible et réutilisable. La philosophie pratique de l’open data préconise une libre disponibilité pour tous et chacun, sans restriction de copyright, brevets ou d’autres mécanismes de contrôle. »

Des exemples d’applications qui ont été développées par des citoyens ou entrepreneurs en utilisant des données ouvertes incluent des services d’information sur les horaires d’autobus, l’état des routes, la salubrité des restaurants, les votes de nos représentants politiques, etc. À titre d’exemple d’une application s’adressant directement aux personnes handicapées, mentionnons la ville de Bordeaux en France qui offre des informations en matière de géolocalisation du « tourisme accessible ».

Et on peut certainement imaginer d’autres types de données qui pourraient nous être utiles ou utiles aux organisations qui nous représentent. Par exemple :

  • Bâtiments publics accessibles (édifices gouvernementaux);
  • Écoles accessibles et autres ressources pédagogiques;
  • Bâtiments commerciaux;
  • Logements accessibles (que ce soit dans le secteur privé ou social);
  • Mobilier urbain accessible (trottoirs, parcs, places publiques, signalisation routière, etc);
  • Transport accessible (bus, métro, taxis, etc);
  • Les budgets municipaux consacré aux questions concernant les personnes handicapées;
  • Quelles sont les municipalités qui utilisent une classification en matière de handicap;
  • Les municipalités qui ont des plans d’action spécifiques relatives à l’inclusion des personnes handicapées et leur performance respective;
  • Les municipalités qui ont adopté des mesures pour promouvoir l’emploi des personnes handicapées dans l’administration municipale.

Récemment, le RAPLIQ a démarré le projet Montréal Accessible. S’inspirant de certaines initiatives en Europe et en Amérique du Nord, Montréal Accessible est un groupe d’activistes et de technologues québécois souhaitant mettre les développements en matière de données ouvertes au service des personnes handicapées et à mobilité réduite.

Nous entendons, à l’aide des données ouvertes et du « crowdsourcing », collaborer à l’information disponible sur l’accessibilité architecturale de l’espace collectif. À l’instar d’initiatives comme AccessibleTO, J’accède ou plan@t de la fondation Rick Hansen, l’ouverture et le partage des données permettront aux montréalaises et montréalais handicapés de s’informer du niveau d’accessibilité de leur environnement urbain.

Pour de plus amples renseignements sur le projet, visitez la page de Montréal Accessible. Nous sommes présentement aux étapes du démarrage, spécifiquement la recherche de soutien financier et les premiers développements technologiques. Déjà, nous avons un prototype que nous ferons évoluer au cours des prochains mois. Nous espérons pouvoir lancer la plate-forme au cours de l’été.

Prenez note également que cette initiative sera l’objet d’une conférence par Catherine Roy (nouvellement nommée à notre Conseil d’adnministration) lors du prestigieux événement La Boule de Cristal du Centre de recherche informatique de Montréal.

Nous vous tiendrons au courant des développements via notre blog et les comptes twitter du RAPLIQ et du projet Montréal Accessible. Si vous avez des questions ou des suggestions de données que vous souhaiteriez voir libérées, écrivez-nous ou laissez-nous un commentaire ici !