Action/conférence de presse pour l’accessibilité des bureaux de vote

Photos: Magdalena Olszanoski

Une quarantaine de personnes handicapées et d’alliés ont tenu à lancer un message fort aux élus de la Ville de Montréal aujourd’hui. Elles sont pris d’assaut le hall d’honneur de l’hôtel de ville de Montréal et ont été entendues.

Pourquoi?

La Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse vient de rendre une décision en faveur de la présidente du RAPLIQ, Mme Linda Gauthier, qui a perdu son droit de vote lors des élections municipales de Montréal en 2009 en raison de l’inaccessibilité d’un bureau de scrutin.

Cette décision exige l’invalidation d’un article de la « Loi sur les élections et les référendums dans les municipalités en raison de son caractère discriminatoire et vise spécifiquement le bureau du président d’élections de la Ville de Montréal.

Étant donné que des milliers de Montréalaises et Montréalais peuvent être encore privés de leur droit de vote le 3 novembre 2013, la décision de la Commission des droits pourra bouleverser le prochain scrutin municipal et expose la Ville de Montréal à des centaines de poursuites pour discrimination fondée sur le handicap.