Une journée d’élections dans Rosemont-Petite-Patrie (Montréal)

En septembre dernier, la ville de Montréal a annoncé que 99,94%  des bureaux de vote allaient être accessibles. En cette journée d’élections des membres du RAPLIQ sont allés sur le terrain pour voir la réalité. À l’heure où nous écrivons ces lignes, deux personnes nous ont dit ne pas avoir pu voter.

Voici le bilan de la petite tournée de quelques bureaux par notre vice-présidente dans l’arrondissement Rosemont-Petite-Patrie.

Par Laurence Parent:

Sur la première photo, on voit l’entrée du bureau de vote où je devais voter. L’affiche indiquant l’entrée accessible était mal disposée. Je ne l’ai pas vue même si j’ai une excellente vision. La primo a été mise au courant et a rapidement ajouté une affiche supplémentaire. L’affichage demeure toutefois inadéquat selon moi. Une indication devrait au moins se trouver au pied de cet escalier! De plus, il a fallu que quelqu’un signale ma présence et j’ai dû être escortée car l’accès accessible était barré….

Au Centre Marie-Médiatrice, situé au 6250 des Écores, une rampe avait été laissée de côté pour une raison inconnue du travailleur des élections qui prenait une pause au moment de ma visite…

À l’école Sans Frontières, située au 5937 9e avenue, une petite affiche indiquait que la rampe se trouvait dans la cours…La rampe était très douce…mais très très étroite. J’avais moins d’un pouce de jeu et j’ai un petit fauteuil. De plus, la porte était très lourde et l’entrée était complètement désertée.

Vers la fin de mon périple, j’ai croisé mon ami Laurent au bureau de vote situé à l’école Madeleine-de-Verchères (6017 Cartier). Il y avait une belle affiche avec le logo de personne en fauteuil roulant même s’il y avait deux marches à l’entrée! Des citoyens solidaires sont allés chercher un travailleur d’élections qui nous a dit que c’était suuuuuuper accessible en arrière…!

Tellement accessible qu’il ne fut pas simple de trouver la brèche de la clôture de la cours de récréation pour entrer dans la cours et que nous avons bien entendu fait face à une porte difficile à ouvrir située dans un coin déserté. Bien entendu, il n’y avait aucune indication que cette charmante porte nous mènerait au bureau de vote!

Finalement, l’école Saint-Gabriel-Lalement nous offrait une belle vue sur une belle marche fraîchement construite et un escalier. J’ai constaté que certains électeurs rebroussaient chemin. Cette partie de l’école abritait un certain nombre de sections de vote.

L’annexe de l’école offrait un accès égalitaire.

Un petit saut dans Villeray…

Ma cousine a évalué l’accessibilité de son bureau de vote situé au pavillon Sagard de l’école Saint-Barthélémy (7400 Sagard). Constat:

Encore une fois aucune indication d’entrée accessible! Des questions ont dû être posées afin de découvrir qu’il y avait une entrée….

avec un seuil de trois pouces…

Bref, ceci ne sont que quelques unes de nos premières observations. Nous savons que certaines personnes n’ont pas pu voter en raison de l’inaccessibilité de leur bureau de vote.

Cette situation est en violation avec la Charte des droits et libertés ainsi que d’autres conventions internationales signées par le Canada.

Une réponse à «Une journée d’élections dans Rosemont-Petite-Patrie (Montréal)»

  1. françois cherrier dit :

    Malheureusement encore une fois,ils n’ont pas compris ! et demander l’aide ou plutôt l’expertise du R.A.P.L.I.Q. espérant que là prochaine élection ils consulteront ?