« Scandale » – La mammographie refusée aux femmes en fauteuil roulant

« Scandale » – La mammographie refusée aux femmes en fauteuil roulant

MONTRÉAL, le 21 août 2014 /CNW Telbec/ – Des cliniques pourtant recommandées par les Agences de Santé et Services sociaux (ASSS), non seulement à Montréal, mais partout en province, refusent de passer l’examen de mammographie à des femmes en fauteuil roulant si elles ne peuvent pas se lever et rester debout le temps de l’examen…pourtant les appareils s’abaissent!

Linda Gauthier, présidente du Regroupement des activistes pour l’inclusion au Québec (RAPLIQ), elle-même victime de cette exclusion a décidé de faire enquête sur cette horrible discrimination:

« Le RAPLIQ a voulu savoir si c’était un phénomène montréalais et notre équipe a investigué toutes les cliniques de la province qui étaient recommandées par les ASSS, et pas moins de quatorze de ces cliniques ont carrément refusé de passer cet examen à des femmes en fauteuil roulant en invoquant de faux prétextes, et ce, même si la clinique est universellement accessible. »

« Combien de vos mères, conjointes, filles, sœurs, tantes, grand-mères, amies, cousines, nièces faisaient partie de ces femmes ségréguées, rejetées, discriminées? » s’interroge-t-elle.

Nous nous réunirons devant l’immeuble où se trouvent les bureaux du ministère de Santé et Services sociaux (MSSS), afin de savoir pourquoi un tel ostracisme dans une société dite évoluée et inclusive. Nous espérons que le Ministère nous rendra compte de cette exclusion.

D’ailleurs déjà deux plaintes ont été déposées devant la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse (CDPDJ).

« Nous lançons un appel aux femmes se déplaçant en fauteuil roulant et ayant subi une telle défaveur, à nous contacter pour revendiquer leurs droits… s’il est encore temps… » dit Linda Gauthier.

Un point de presse aura lieu à 14 h 00, vendredi le 22 août 2014, devant le 2021, rue Union (bureaux montréalais du MSSS).

SOURCE:

RAPLIQ (Regroupement des activistes pour l’inclusion au Québec)

 Renseignements : et entrevues médiatiques :

Linda Gauthier, présidente du RAPLIQ : (514) 656-1664,

5 réponses à «« Scandale » – La mammographie refusée aux femmes en fauteuil roulant»

  1. Michèle Dompierre dit :

    Cette semaine, j’ai eu ma mammographie à la Clinique de radiologie Léger, située au 1851, rue Sherbrooke est, à Montréal et je suis en fauteuil roulant. Ils sont très accueillants et l’attente n’est pas longue. Je vais à cet endroit depuis plusieurs années.

  2. Michèle Dompierre dit :

    La clinique de radiologie située au 50, rue de l’Église, à Verdun n’est pas accessible du tout aux personnes en fauteuils roulants. Pour une radiographie il faut aller plus loin. Je crois que cette clinique est sur la liste que l’Agence de la santé envoie aux femmes pour qu’elles aillent avoir leur mammographie.

  3. Oui et je l’ai mentionné dans presque tous mes communiqués.

  4. Chantal dit :

    Moi le problème s’est finalement réglé mais l’année dernière pour une simple radiographie la technicienne m’avait refusé l’accès avec mon motorisé et me fis transféré sur une chaise roulante manuelle (j’ai pourtant toujours passé mes radiographies à cette clinique). Elle a dit que si je n’avais pas été capable de me transférer moi-même, j’aurais dû prendre un rendez-vous à l’hôpital et tout ça parce que quelques temps auparavant un monsieur avec un quadriporteur avait accroché le mur. Alors elle avait décidé que plus personne ne rentrerait dans les salles en fauteuil. Et un autre commentaire mais pas pour les mammographies mais c’est quand même pour une personne à mobilité réduite. Parce que j’avais de la difficulté à m’installer sur la table pour mon examen gynécologique annuel le médecin m’a répondu d’un ton sarcastique mais quand tu ne seras plus capable de t’installer alors on laissera faire l’examen. De toute façon à l’âge que tu es rendue… J’avais 54 ans