Vol au-dessus d’un nid d’hélicos

(Pour assurer une belle ambience sonore lors de la lecture, mettre: ceci)

 

Montréal, 30 janvier 2015 – Le RAPLIQ, comme bien d’autres à Montréal, apprenait hier, à son plus grand étonnement, que le maire de Montréal avait l’intention de mener une étude afin de doter Montréal, SA ville, d’un héliport public!

Selon ses dires, il s’agit là d’un projet d’une grande nécessité puisque, qu’actuellement, les propriétaires d’hélicoptères doivent atterrir à l’aéroport Pierre-Elliott-Trudeau puisque Montréal, et son centre-ville, ne disposent que d’héliports privés.

Aussi selon ses affirmations, l’héliport public de Montréal serait un atout majeur lors des grands festivals animant la scène Montréalaise comme : la fin de semaine de la F1, le Festival de jazz, les Francofolies ou..un match de balle molle peut-être ?

Le RAPLIQ tient, aujourd’hui, à souligner la fierté qu’il a d’avoir un maire si ambitieux!

Sauf que…

Le RAPLIQ est inquiet…

Le Maire sait-il qu’un nombre infiniment ridicule de stations de métro sont accessibles  aux gens à mobilité réduite dans SA ville, SON Montréal ?

Le Maire est-il conscient, qu’à défaut d’avoir accès au même service que tous, des gens se retrouvent tributaires, dépendant, voire PRISONNIERS d’un système de transport adapté n’étant plus à l’écoute, RÉELLEMENT, des besoins de ses usagers ?

Le Maire a-t-il déjà vécu l’humiliation de devoir attendre, dehors, comme un chien n’étant pas admis, devant un restaurant, un commerce ou un lieu public dont une marche, si petite soit-elle lui fait un pied de nez en riant ?

Le RAPLIQ pense évidemment  que non…

Autrement, le Maire aurait réfléchi plus longtemps avant de reléguer constamment l’accessibilité dans le champ des priorités de 4e ordre

23 M$ pour le centre de services animaliers de Montréal (alors que SPCA-Montréal manque cruellement de financement)

11 M$ pour la réfection des terrains publics de Baseball

La station de Métro Angrignon qui, malgré que des  travaux majeurs soient prévus, ne fera PAS fait l’objet de modifications, mêmes partielles favorisant sa mise en accessibilité.

La liste des aberrations est encore longue, mais je m’arrêterai ici, par manque de temps et pour le bien de notre santé mentale à tous.

Le Maire DOIT revoir ses priorités!

Le Maire DOIT nous le dire s’il compte CONSTAMMENT remettre les enjeux de l’accessibilité aux calandres grecques

Le RAPLIQ est inquiet,

Le RAPLIQ a peur…

[Sources]

Le maire Coderre veut un héliport au centre-Ville – Journal de Montréal – 28 Janvier 2015

Montréal: 11 millions pour retaper les terrains de baseball – La Presse – 23 Janvier 2015

Une réponse à «Vol au-dessus d’un nid d’hélicos»

  1. linda gauthier dit :

    Génial!