ÉTAT DE L’ACCESSIBILITÉ UNIVERSELLE AU QUÉBEC : SAVOIR FRANCHIR LES BARRIÈRES

Le présent rapport découle d’une collaboration établie en 2013 entre le RAPLIQ, le Service aux collectivités de l’UQAM (SAC UQAM) et la professeure Lucie Lamarche du département de sciences juridiques de l’UQAM. Les partenaires remercient M. Andrey Leshyner, alors étudiant à l’UQAM, pour sa précieuse collaboration à la recherche et à la rédaction.

Le RAPLIQ est une organisation à but non lucratif militante qui promeut les droits des personnes en situation de handicap. Au cœur des luttes du RAPLIQ, se trouve celle pour l’accessibilité aux bâtiments publics ou aux bâtiments offrant des services généralement accessibles au public.  Pour le RAPLIQ, cette lutte s’inscrit résolument dans le champ des droits de la personne. En effet, comment exercer sa citoyenneté et s’intégrer socialement et politiquement lorsque notre quotidien est truffé, notamment, d’obstacles physiques ? De tels obstacles dépassent la seule question de l’accès aux bâtiments mais celle-ci est néanmoins cruciale, raison pour laquelle elle fait l’objet du présent rapport. Ce rapport exclut donc l’enjeu des transports, pour lequel le RAPLIQ a récemment introduit un recours collectif au Québec, et celle du logement.

ÉTAT DE L’ACCESSIBILITÉ UNIVERSELLE AU QUÉBEC : SAVOIR FRANCHIR LES BARRIÈRES (Word)

ÉTAT DE L’ACCESSIBILITÉ UNIVERSELLE AU QUÉBEC : SAVOIR FRANCHIR LES BARRIÈRES (pdf)