Communiqué de presse: S.O.S. Pour la Commission (des droits de la personne et des droits de la jeunesse) L’accès à la justice des plus démunis est compromis

La réaction du RAPLIQ

 

Montréal, lundi, 19 mars 2018 – Suite au récents évènements qui ont ébranlé la Commission des droits de la personne et de la jeunesse (CDPDJ), le RAPLIQ qui connait bien les rouages de cette organisation tient à exprimer son point de vue.

 

Nous sommes d’avis que, comme dans tout organisme paragouvernemental, les personnes en autorité sont au-dessus de tout soupçon.

 

Le dernier évènement est troublant.

 

La Commission subit de nombreux scandales. Manque d’effectifs, retard dans les causes, une enquête sur le racisme systémique qui ne semble mener nulle part et qui ne semble pas s’adresser aux personnes handicapées qui en vivent pourtant quotidiennement, une crise interne, le départ en maladie de sa Présidente et maintenant une nomination douteuse à l’Intérim de cette présidence, fait que la crédibilité de la Commission est en déficit.

 

Au fil des dernières années, ces évènements viennent entacher la crédibilité de cette instance.

 

Le résultat net de l’ensemble de cette œuvre est que les citoyens victimes de discrimination ne seront plus portés, ou plutôt, seront hésitants à accorder leur confiance en cette institution pourtant si essentielle pour défendre les gens victimes de racisme, capacitisme (ableism) et tout autre facteur d’oppression et de discrimination. De façon générale, souvent, ces victimes sont les plus démunies de la société.

 

Nous, du RAPLIQ, travaillons souvent avec la Commission. Nous sommes en mesure d’évaluer et confirmer que la Commission est le dernier rempart contre la discrimination systémique qui est encore bien présente dans notre société. Le rôle qu’elle assume est essentiel pour les gens souvent sans voix et sans moyens pour se défendre. La Commission est notre accès à la justice

 

Nous lançons un cri du cœur aux autorités compétentes afin de rectifier la situation en ce qui à trait à la présidence de la Commission afin qu’elle retrouve ses lettres de noblesse afin de rétablir la confiance du public en celle-ci.

 

-30-

Pour infos :

 

Linda Gauthier                                                                     Steven Laperrière

Porte-parole                                                                           Vice-président

(514) 656-1664                                                                       (514) 836-6376